Sélectionner une page

Impact de la baisse du taux directeur sur les taux d’intérêts

17 juin 2024

C’est sans surprise que la Banque du Canada (BdC) a diminué son taux directeur de 0.25% à sa dernière rencontre du mois de juin. L’inflation fondamentale au Canada a diminué à 2.75% dans le dernier rapport.

De plus, l’économie ralentit et le taux de chômage augmente tranquillement. La population canadienne semble heureuse de cette baisse du taux directeur, mais il ne faut pas s’attendre à une autre baisse de sitôt.

La BdC doit considérer plusieurs facteurs avant de modifier son taux directeur :

  • L’inflation
  • Le prix de l’immobilier au pays
  • La croissance économique
  • Le taux de chômage
  • La devise

C’est pour ces raisons qu’il est pratiquement impossible de prévoir une baisse du taux directeur en juillet. L’évolution de la politique monétaire est habituellement lente. L’exception est une baisse rapide (2020-2008) ou une augmentation rapide (2022) du taux directeur.

Erreur d’analyse à éviter

Il y a un argument qui circule à savoir que si l’on enlève le paiement hypothécaire de l’équation, l’inflation serait de moins de 2%. Ce qui veut dire que la BdC devrait baisser rapidement son taux directeur. Toutefois, cet argument n’est pas valide, car malheureusement cette situation est la conséquence de la hausse du taux directeur. C’est pour cette raison que la Banque Centrale est aux prises entre l’arbre et l’écorce.

Les hausses du taux directeur ont pour but de ralentir l’économie, par conséquent, baisser l’inflation. En revanche, il y aura une stimulation d’une hausse des paiements hypothécaires.

Par ailleurs, si la Banque du Canada baissait rapidement son taux directeur, cela entraînerait une nouvelle bulle immobilière. Voilà une situation que la Banque du Canada veut éviter à tout prix.

Comment la baisse du taux directeur influence-t-elle les taux d’intérêt?

Taux variable : La variation du taux directeur de la Banque Centrale influencera directement le taux variable.
Taux fixe : La baisse du taux directeur de la Banque Centrale impacte partiellement les taux fixes. Il s’agit d’un élément parmi d’autres qui influencent les taux d’intérêt des bons du Trésor.

Pour conclure, le gouverneur de la BdC a été très clair lors de sa dernière conférence de presse. La BdC va analyser les prochains rapports d’inflation afin de guider sa politique monétaire. Par ailleurs, la décision de maintenir ou de baisser le taux directeur se prendra à chacune des rencontres, sans planification antérieure.

Il faudra donc être patient avant de voir une autre baisse du taux directeur.

Cet article est publié en collaboration avec L’Odyssée financière


Pour aller plus loin